La maladie de Charcot

La maladie de Charcot dénommée également la sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neuromusculaire. Charcot comme Jean martin Charcot le neurologue français qui découvrit la maladie, dans les pays anglo-saxons on l’appelle également la maladie de Lou Gehrig un joueur de baseball hors pair des années 1930 qui est décédé de cette maladie.

Qu’est ce que la maladie de Charcot (SLA)

C’est une maladie qui touche un peu plus les hommes que les femmes, et se déclare en général vers la soixantaine. On décèle un millier de nouveaux cas tous les ans en France, dont l’espérance de vie ne dépasse pas cinq années.

On ne connait pas encore les origines ou les causes de la maladie de Charcot, on pense qu’il y aurait probablement des facteurs génétiques, mais cela reste à prouver.

C’est une destruction des motoneurones c’est-à-dire des neurones qui envoient au cerveau des impulsions électriques pour commander les mouvements des muscles. Les muscles qui alors ne reçoivent plus de commandes de mouvement n’auront plus la capacité d’avoir un fonctionnement normal et vont s’atrophier.

Diagnostic et Symptômes de la maladie de Charcot

Pieds et mains sont bien souvent les premières parties du corps à montrer les symptômes de cette maladie. Mais pour un cinquième des patients les premiers symptômes seront des difficultés dans l’élocution.

  • – Faiblesse dans les mains
  • – Faiblesse dans les pieds
  • – Crampes musculaires
  • – Difficulté d’élocution
  • – Difficulté de déglutition
  • – Difficulté de mastication
  • – Raideurs musculaires
  • – Grande fatigue
  • – Perte de dextérité
  • – Constipation
  • – Hypersalivation
  • – Irritabilité de l’individu accrue

Plusieurs de ces symptômes doivent vous amener à consulter un médecin qui vous enverra probablement chez un neurologue si il a un doute.

La maladie de Charcot n’est pas toujours facile à diagnostiquer, aussi celui-ci vous fera sans doute passer un électromyogramme qui permet de visualiser l’activité électrique, un IRM et une batterie d’analyse devrait lui permettent d’affiner son diagnostic.

Evolution et complications éventuelles de la maladie de Charcot

Les difficultés de déglutition peuvent entraîner des problèmes de nutrition chez les patients, et en évoluant la maladie risque de toucher les muscles respiratoires, le patient devra alors avoir recours à un respirateur.
Les risques d’insuffisance respiratoires son alors fortement accrus.

Il est bon de noter que si les facultés physiques du patient sont durement touchées pour l’intellect il n’en est rien et le patient jouit de toutes ses facultés mentales.

Traitement de la maladie de Charcot

Il n’existe aucun traitement pour guérir la maladie de Charcot c’est une maladie incurable dont l’issue est fatale. Le corps médical s’emploie tout au plus à soulager le patient des effets des symptômes et à essayer de ralentir l’évolution de la maladie.

La kinésithérapie et l’ergothérapie pourront alors être une grande aide pour le patient et lui faciliteront son combat contre la maladie.

En parler c'est aussi aider les malades...
Faîtes découvrir cette maladie à votre entourage en partageant cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*