La maladie de Gilbert

La maladie de Gilbert appelée également le syndrome de Gilbert porte de nombreux noms : l’ictère familial bénin, la bilirubinémie bénigne, etc…Cette maladie est une anomalie génétique au niveau du foie qui fut décrite par Augustin Nicolas Gilbert un gastro-entérologue français en 1901.

Qu’est ce que la maladie de Gilbert

C’est une anomalie qui est d’ordre héréditaire et assez fréquente. Il y a en fait un dérèglement hépatique et le taux de bilirubine va être plus élevé.

La bilirubine est un pigment jaune qui provient entre autre de la dégradation des globules rouges. Si le taux de bilirubine est trop élevé dans le sang et les tissus il y a donc trop de pigments jaune, dans l’organisme avec pour résultat un ictère (une jaunisse).

On estime qu’environ 6% de la population est affectée en revanche peu de patients en développent les symptômes.
La maladie de Gilbert est donc une maladie bénigne sans réel danger.

Diagnostic et symptômes de la maladie de Gilbert

La plupart du temps le syndrome de Gilbert passe totalement inaperçu, et c’est une analyse sanguine fortuite qui révèlera un taux trop élevé de bilirubine et qui permettra de diagnostiquer cette affection.

  • – Blanc des yeux jaune
  • – Maux de tête
  • – Nausées
  • – Vomissements

On notera que l’apparition de ces symptômes se fait la plupart du temps quand il y a un état général du patient un peu affaibli : stress, fatigue générale, déshydratation, surmenage…. Et exceptionnellement on pourra noter quelques symptômes supplémentaire tel que :

  • – Douleurs dans l’abdomen
  • – Perte d’appétit
  • – Faiblesse générale


Evolution et complications de la maladie de Gilbert

La plupart du temps la maladie de Gilbert passe totalement inaperçue, et elle est de caractère totalement inoffensif.

Traitement de la maladie de Gilbert ou du syndrome de Gilbert

Il n’existe pas de traitement pour cette maladie, et dans la mesure où elle ne présente aucun danger on ne la traite pas. Les symptômes sont intermittents et la plupart du temps invisible

Tout au plus pour les personnes qui ont un ictère plus prononcé on pourra leur faire suivre un traitement pour faire diminuer le taux de bilirubine, mais ce traitement n’est pas toujours sans effet secondaire, donc rarement prescrit.

En parler c'est aussi aider les malades...
Faîtes découvrir cette maladie à votre entourage en partageant cette page :

12 Comments on La maladie de Gilbert

  1. Bonjour j’ai la maladie de gilbert ma bilirubine est élevé j’ai eu une grosse maladie un cancer on attributs mes fatigues à mon entescedent je suis souvent fatigué

  2. Bonjour, je n’en peux plus de lire partout que la maladie de gilbert est inoffensive.

    A cause de ce dérèglement l’ensemble de mon corps est touché.
    Mes muscles et tendons ne parviennent plus à éliminer les toxines correctement : résultats je ne compte plus le nombre de tendinites dont je souffre à 31 ans et qui ne guérissent jamais (épaule, coude, poignet, aine, genou, etc…). La plus vieille est apparue il y a 10 ans déjà et malgré les infiltrations, les séances de kiné, le repos, la douleur persiste et ne s’en va que pour mieux revenir.

    Je suis aussi extrêmement fatigué lorsque je passe sous les 10h de sommeil, ce qui est directement lié à cette maladie selon les spécialistes que j’ai pu consulter.
    Evidemment, les bons repas sont tous suivis d’un contrecoup qui se décline en 3 actes : nausées, diarrhée, fatigue chronique pendant plusieurs jours. La fatigue chronique qui amuse d’ailleurs l’ensemble de mon entourage et qui fait que je garde tout pour moi. Comment expliquer sans être pris pour un simple paresseux qu’on est maladivement fatigué (quand au boulot, on oublie même d’envisager la possibilité d’évoquer le sujet un jour). En tout cas les moqueries vont bon train et moi je suis désemparé.

    Dernier épisode en date, j’ai développé des calculs hépatiques dus à la surproduction de bilirubine. L’ablation de la vésicule est désormais envisagée par mon médecin.

    Je n’en peux plus et je n’ai l’écoute ni des différents médecins qui me voient (je n’ai droit qu’à une moue désintéressé lorsque j’évoque cette maladie malgré toutes ses conséquences). Et sur internet lorsque je lis la description de cette maladie j’ai l’impression qu’on me parle d’un truc bénin alors que ça me BOUSILLE la vie.
    Si quelqu’un a une solution un peu plus efficace que manger des carottes et bien penser à se coucher avant 22h, svp, aidez-moi.

    • Je ne sais pas si j’ai la maladie de Gilbert. Les médecins que j’ai vus ne savent pas ce que j’ai et certains m’ont prise pour une malade imaginaire. Moi aussi, comme vous, j’avais souvent des maux de tête à ne pas pouvoir ouvrir les yeux avec aussi des nausées qui allaient souvent jusqu’aux vomissements et des diarrhées. Moi aussi j’ai eu tellement de douleurs dans les articulations et de tendinites qu’il m’est arrivé de penser au suicide pour y échapper. Moi aussi j’ai eu plein de kiné, des infiltrations, des traitements divers, sans résultat. J’avais si mal que j’étais en train de devenir infirme.
      Et puis, il y a 7 ans, j’ai eu une crise de vomissements particulièrement forte, à tel point que je n’ai absolument rien pu manger pendant 4 jours. Mon organisme ne supportait plus aucune nourriture. C’est pendant cette période que je suis tombée sur un livre qui s’appelait: «Gérez votre équilibre acido-basique» de Christophe Vasey. J’y ai découvert beaucoup de choses qui me correspondaient parfaitement (ce serait trop long de détailler. Si vous voulez en savoir plus, lisez le livre), et en particulier j’ y ai trouvé le nom d’ un produit qui m’a énormément aidée ces 7 années, et que je prends encore. C’est: Erbasit . C’est un complément alimentaire alcalin. J’ai commencé à en prendre, à des doses beaucoup plus fortes que celles indiquées sur la boite, dès que j’avais des maux de tête que je savais être dus à mon système digestif. Si la dose que j’avais prise n’était pas suffisante mon mal de tête continuait. Si j’en avais pris assez, au bout de 20 à 25 mn je n’avais plus du tout mal. Et, bien sûr, pas de vomissements.
      Au bout de 3 mois de ce traitement je me suis aperçue que mes cheveux, que je perdais énormément avant, ne tombaient plus, et que mes ongles ne cassaient plus. 2 mois de plus, et je n’avais plus de cystites, moi qui en avais tout le temps avant(je n’en ai plus eu depuis). Puis, vers 8 mois de ce traitement, mes douleurs articulaires se sont atténuées et ont cessé totalement très rapidement.
      Par contre, mes intestins ont continué à être un peu douloureux en permanence, et j’ai continué à être diarrhéique. Et, toujours, je ne supportais que très très peu d’aliments, sauf si je prenais de ce produit dont j’ai parlé plus haut(l’ordinateur ne veut pas le réécrire), en quantité suffisante.
      Ce produit se commande en pharmacie et il est malheureusement très cher: environ 45€ la boite de poudre(la poudre revient moins cher que les comprimés).
      Mais je me rendais compte que mes problèmes digestifs augmentaient et j’étais obligée de prendre de plus en plus de produit…qui au moins m’aura permis de ne plus souffrir de maux de tête ni de vomissements ni de douleurs.
      J’ai subi divers examens de l’estomac, du colon et de la vésicule, et tout est normal, les analyses de sang hépatiques aussi. Et puis il y a 5 semaines j’ai eu une bronchite et je n’ai absolument pas supporté le doliprane ni les antibiotiques. Je passe sur les douleurs, l’épuisement et tout ce que ca a provoqué. Or j’attrape de plus en plus souvent des maladies respiratoires qui guérissent de moins en moins facilement. Alors comment me soigner si je ne supportais plus les médicaments?
      Il fallait absolument trouver la CAUSE de cette intolérance. J’ai pensé au foie et j’ai cherché sur Internet. Et il m’a bien semblé que ca venait de là. Et sur le site de «ma santé naturelle- sauvez votre foie», j’ai trouvé une tri-thérapie proposée par des médecins américains, qui m’a parue intéressante. A la fin de mes antibiotiques j’ai aussitôt commencé une cure de charbon Marie(c’est un d et non pas un b, mais l’ordinateur ne veut rien savoir), et je prends une ampoule par jour d’extrait d’ artichaut et de radis noir, en attendant l’acide alpha …regardez dans le site, l’ordinateur ne veut pas l’écrire…que j’ai commandé. Pour le sélénium j’ai commencé à prendre un peu de noix du Brésil qui en contient beaucoup. Je sais que le traitement sera long mais il y a déjà une amélioration au bout de 2 semaines.
      Voilà.J’espère que mon expérience pourra vous être utile et je vous souhaite de tout coeur une meilleure santé.

    • Foussat Jean Paul // 16 février 2017 á 19 h 31 min // Répondre

      essayer de faire un dosage de PEPTIDURIE C des 24 heures en fonction du résultat ( si 2à3 fois la norme) vous m’envoyez un mail à : foussat.jean-paul@orange.fr

    • Bonjour
      J espère que vous recÉvreux ce message. Je suis atteinte de la maladie de gilbert. Je voudrais fonder une association. FaiteSi moi signe.

  3. Hernandez jacqueline // 17 novembre 2016 á 11 h 43 min // Répondre

    Mon fils a été dianostique a l âge de 16 ans il en a 23 a présent …il est très mal et personne ne prend en compte cette maladie andicapante. ..c est une honte …il mesure 1m82
    Pèse 58 kilo et les médecins
    Sont des incompétent …je suis déçue de se manque d intérêt. .pour cette maladie….

    • Foussat Jean Paul // 16 février 2017 á 19 h 41 min // Répondre

      vous pouuriez demander à votre médecin de faire pratiquer un dosage de : PEPTIDURIE C des 24 heures. Si le résultat est trés élevé, cela est en rapport avec une surcharge en sucre ( fréquent dans cette pathologie) et doit entrainer un régime alimentaire approprié.

  4. Mon neveu à la maladie de Gilbert êt est en vacances chez moi à paris. Il vit et travaille en Algérie Cômme ingénieur et à fait toutes les analyses possibles meme l’IRM, êt de temps à autre il se plaint de maux de tête, ou vomit et se sent tres faible. Cette maladie a été détectée en Algérie par le médecin de famille. Je veux profiter de son séjour pour l’emmener en consultation. Qui dois je voir? L’hôpital ou un un spécialiste mais en quoi. Je vous prie de me répondre car il repart à Alger le 2 janvier 2017. Je vous remercie de votre réponse. Saltations

  5. Bonjour,
    Vous pouvez emmener votre neveu consulter un gastro entérologue, mais je crains que cela ne sois pas d’une grande efficacité.

    Bon courage à vous

  6. Je vient de découvrir que je suis touché par cette maladie, depuis le mois de juin mes résultats n’était pas normaux.. une grosse fatigue, des douleurs abdominales, un manque d’appétit, et surtout une peau jaune à faire peur.. après que mon gastro mais fait peur en me parlant de maladie plus grave, l’hepatologue ma appris que jetait touché par ça.. Et jai enfin pu mettre un nom sur mes symptômes.. ma famille avait tendance à ce moquer de moi.. la fille tous le temps fatiguée, celle avec une drôle de couleur de peau.. bref aujourd’hui je suis soulagée de savoir ce qui me touche jusqu’ici je vais pas me plaindre j’en souffre pas plus que ça en espérant que ça n’entraîne pas d’autre soucis de santé vu que je n’ai que 26ans pour le moment

  7. Foussat Jean Paul // 16 février 2017 á 19 h 46 min // Répondre

    faite un dosage « peptidurie C des 24 heures » pour savoir s’il faut vous proposer un régime sans gluten. Vous pouvez aussi essayer un traitement par aubier de Tilleul.

  8. Le petit ami de ma fille est porteur d’une billirubinémie. Il a parfois le blanc des yeux jaune, ça surprend un peu quand on ne sais pas ce que c’est, d’autant qu’il a la peau très très claire, son ictère est très visible. Mais il est grand, en plein forme, sportif, et ne semble pas souffrir de son affection (en tous cas il ne s’en plaint pas !). Pourtant si j’ai bien compris, il subit certainement quelques conséquences : fatigue, sensibilité digestive, … De mon côté, lorsque je l’invite à la maison, j’aimerais ne pas aggraver ses symptômes, et ne pas déclencher de malaise digestif. Quels aliments privilégier ou éliminer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*