La maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil que l’on appelle aussi hidrosadénite suppurée ou acné apocrine ou encore la maladie de Velpeau est une affection dermatologique qui atteint les aisselles, la nuque, l’aine, le pubis, la région des fesses et du périnée, le dessous des seins et les mamelons, avec une formation de multiples abcès.

Qu’est ce que la maladie de Verneuil ?

C’est une maladie chronique handicapante qui touche près de 600 000 personnes en France, soit près de 1% de la population. Elle touche plus particulièrement les femmes et en particulier les jeunes, puisque 4% des femmes de 10 à 30 ans en sont touchées.

Des facteurs génétiques semblent être en partie à l’origine car 40 % des personnes atteintes comptent dans leur famille une autre personne affectée par cette maladie.

C’est une maladie qui évolue par poussée, c’est une maladie de la peau qui se caractérise par des abcès et des lésions nodulaires. Ils sont particulièrement douloureux, vont croître puis éclater et se vider de leur pus.

Diagnostic et Symptômes de la maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil peut affecter plusieurs parties du corps ou une seule. Cela se situe généralement autour des follicules pileux dans les zones comportant un grand nombre de glandes sudorales.
Régions les plus touchées :

  • – Les aisselles
  • – Le pubis
  • – Le périnée
  • – L’aisne
  • – Les cuisses intérieures
  • – Les plis sous les seins

Les symptômes fréquents

  • – Formation de nodules enflammés dans les zones ci-dessus
  • – Suppuration

Evolution et complications éventuelles de la maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil peut se cantonner à une seule zone, et ne pas avoir de grandes évolutions. En revanche elle peut parfois avoir de sérieuses complications si elle a une forme très sévère.

Très rarement il peut y avoir développement d’un cancer de la peau en particulier au niveau du périnée.
Il y aura également le risque de cicatrices sévères par plaques.

Traitement de la maladie de Verneuil ou maladie de Velpeau

Il n’existe pas de traitement pour la maladie de Verneuil, le corps médical s’emploiera la plupart du temps à limiter la douleur et à lutter contre les infections.

Le traitement sera donc individualisé selon chaque patient et il consistera la plupart du temps à des traitements antibiotiques par voie orale.

Une antibiothérapie sur le long terme pourra également limiter l’effet des poussées.
L’incision et le drainage chirurgical pourra apporter un certain soulagement, sans pour autant résoudre le problème de fond.

Les rémissions passées un certain âge sont assez fréquentes, et arrivent la plupart du temps après la ménopause.
En ce qui concerne l’hygiène de vie on veillera à éviter d’être en surpoids, de fumer, de se raser et de porter des vêtements trop moulés sur mes zones touchées.

En parler c'est aussi aider les malades...
Faîtes découvrir cette maladie à votre entourage en partageant cette page :

3 Comments on La maladie de Verneuil

  1. Pour un de nos enfants qui en était atteint,nous avions associé à l’antibiotique le charbon en comprimé.Et, la guérison était totale.Cela ne vaut peut-être pas pour d’autres cas.

  2. Bon jour,
    Dans votre présentation vous dites : « Une maladie dite « orpheline » est une maladie rare pour laquelle aucun traitement n’est disponible. »
    C’est faux. Une maladie dite « orpheline » est une maladie pour laquelle aucun traitement n’est disponible, qu’elle soit rare ou non. Comme vous le dites plus loin, Alzheimer est orphelin bien que fort répandu.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*